A la découverte du métier

Si la mécanisation des pétrins a largement facilité le travail du boulanger, il n'en reste pas moins le seul responsable de la composition des pains qu'il produit. En plus de la partie technique qui compose la fabrication du pain et des viennoiseries, le boulanger doit également assurer la vente de ses produits.

Qu'il soit salarié d'une entreprise ou à son compte ...

Qu'il soit salarié d'une entreprise ou à son compte, le boulanger doit :

  • sélectionner ses farines en fonction de leur qualité ;
  • réaliser la pâte à pain quotidiennement ;
  • régler les outils de production : four, pétrin... ;
  • procéder au pétrissage de la pâte ;
  • laisser fermenter la pâte le temps nécessaire ;
  • façonner les pâtons de pain selon la finalité souhaitée : baguette, miche... ;
  • cuire le pain ;
  • maîtriser les techniques de congélation du pain cru ou précuit dans les boulangeries industrielles ;
  • fabriquer des viennoiseries : pains au chocolat, croissants, pains aux raisins... ;
  • imaginer et tester de nouvelles recettes ;
  • ranger les produits réalisés en vitrine ou sur des étals ;
  • accueillir et conseiller les clients ;
  • procéder à la vente des produits ;
  • gérer les stocks ;
  • anticiper la production en fonction de la demande ;
  • négocier avec les fournisseurs ;
  • gérer la comptabilité du fonds de commerce lorsque le boulanger est à son compte ;
  • assurer la gestion des ressources humaines si nécessaire.

Les débouchés

Le secteur de la boulangerie française est en perpétuelle recherche de main-d’œuvre, notamment dans le domaine de la boulangerie artisanale qui représente le principal pourvoyeur d'offres d'emplois. De leur côté, la boulangerie industrielle et les supermarchés recrutent de plus en plus d'ouvriers qualifiés et s'imposent désormais comme un secteur d'avenir. Le métier de boulanger souffre d'une image peu attractive à cause des horaires décalés et des contraintes physiques qu'il impose. Il faut savoir qu'aujourd'hui la mécanisation des machines a contribué à rendre la profession plus accessible.

Formation

  • Un bac pro boulanger pâtissier en 3 ans dès la 3ème
  • Une formation en apprentissage à condition de trouver un employeur.
  • Un CAP boulangerie en 2 ans accompagné d’une mention complémentaire d’un an. 2 choix au niveau des mentions : une mention boulangerie spécialisée (pains variés) ou une mention complémentaire (pâtisserie-boulangerie).
  • Parallèlement au CAP boulangerie, vous pouvez faire un CAP annexe d’un an en pâtisserie.
  • Un Brevet Professionnel en 2 ans ou un Brevet de Maîtrise boulanger ou pâtissier.

Ils sont Boulangerie,
Meilleurs Ouvriers de France

Stéphane GEORGEON

Depuis son plus jeune âge Stéphane GEORGEON veut devenir boulanger. Il choisit de se former chez les compagnons du devoir du tour de France et par à Tours dès ses 15 ans. Il voyagera entre 1980 et 1985 dans plusieurs villes de France. En 1986 Stéphane GEORGEON revient dans sa région natale et y prépare une maîtrise qu'il obtiendra en 1992. Fier de son col tricolore qu'il obtient en 2000 lors de sa première participation, Stéphane GEORGEON ne cesse de porter haut les valeurs de la médaille en formant de nombreux jeunes et en leur transmettant sa passion et l'amour de son métier. .
Découvrir ce MOF

L'annuaire MOF